Archive | Non classé

01 août 2013 ~ 0 Commentaire

Video officielle du tube « Gangsta Luv » de Myra, reprise du son « Forever » du groupe P-SQUARE.

Retrouvez le clip officiel par le lien http://www.togozik.com/v3/myra-gangsta-luv/

Peace!!!

 

 

 

 

Lire la suite

19 juillet 2013 ~ 0 Commentaire

Kossi Apeson fête ses 5 ans de carrière

Kossi Apeson fête ses 5 ans de carrière

Écrit par Lawson Louis

Kossi Apeson fête ses 5 ans de carrière kossiLe fils du terroir Kossi Apeson célèbre ses 5 ans de carrière avec une série d’activités coiffées par un géant concert live annoncé au palais de congrès de  Lomé. Loméinfos.com, votre site de référence vous propose l’intégralité du programme qui annonce les 5 ans de bougie d’Apevia.

26 mai : Tournoi de football (camp de la gendarmerie)

01 juin : Sortie du double album  (Agora Senghor)

23 juin : Festival folklorique (Centre communautaire de Bè)

20 juillet : Grand concert live (Palais des congrès de Lomé)

Selon  lomeinfos.com alors vite aux points de vente des tickets!!!

Lire la suite

18 juin 2011 ~ 0 Commentaire

colonel reyel

Carrière musicale

C’est le cousin de Krys. Depuis 1990, il appartient au groupe Septentrional Crew.

Après un séjour aux Antilles en 2004, il se lance dans le dancehall. Avec son crew, il rencontre un certain succès lors de freestyles dancehall, avec des invités reconnu tels que Edalam[3]. Il enchaine les concerts et sound systems, et produit de nombreuses compilations dont Overdoze Riddim avec des invités tels que Wayne Marshall (en). Peu à peu, les différents membres du groupe se lancent en solo et en 2008 Colonel Reyel réalise son propre projet et sort Boomaz Mixtape Vol 1, qui comporte entre autres le titre Crise de l’emploi. Dans les studios du label Scartik Rekordz il enregistre Killa, Destiny avec Twent et Don Dada (featuring Twent & XéLo).

En 2009, il apparaît sur la compilation Sound Storm avec le titre Il faut se battre (featuring Josita). En 2010, le label Wagram le repère et lui propose d’écrire le single de la compilation estivale 100% Ragga zouk mixée par DJ Doug, Celui…, sur un riddim de DJ Doug, réalisé avec l’aide de Krys.

Le titre connait un fort succès sur l’iTunes Store et début 2011, le single est classé premier dans les charts français, et neuvième en Belgique[4].

Son album intitulé Au rapport est sorti le 11 avril 2011. Il se classe premier des ventes d’albums en France la semaine de sa sortie avec 25666 exemplaires vendus. En avril 2011, il remixe sa chanson Celui… pour « défendre la liberté » de la radio Skyrock.

Sa chanson « Celui… » a été parodiée de nombreuse fois sur Internet.

                                    PEACE OUT!!!!!!!!!!!!!!

Lire la suite

08 avril 2011 ~ 0 Commentaire

TRACY CHAPMAN

Tracy Chapman a aidé à rétablir auteurs / compositeurs à l’honneur dans les années 80. Le succès multi-platine de Chapman’s éponyme débuts 1988 était inattendue, et il a eu un impact durable. Bien que Chapman a travaillé de la même chanteuse confessionnelles / fondation auteur-compositeur qui avait été popularisé dans les années 70, ses chansons ont été frais et puissant, grâce à des mélodies simples et des textes concernant. Au moment de son premier album, il y avait seulement une poignée d’artistes de la scène un tel style avec succès, et son succès a inauguré une nouvelle ère de chanteurs / compositeurs qui a duré jusque dans les années 90. En outre, son album contribué à l’avènement de l’ère de la rectitude politique – avec 10,000 Maniacs et REM, la politique libérale Chapman a prouvé une influence considérable sur les campus universitaires américains dans la fin des années 80. Bien sûr, de telles implications signifie que les enregistrements ultérieurs Chapman’s ont été accueillis avec des réactions mitigées, mais après plusieurs années loin des projecteurs, elle a réussi à faire un retour très réussi en 1996 avec son quatrième album, nouveau départ, grâce à la Top Ten unique  » Give Me One Reason « .

Élevé dans un quartier ouvrier de Cleveland, OH, Chapman a appris à jouer de la guitare comme un enfant, et se mit à écrire ses propres chansons un peu plus tard. Après le lycée, elle a remporté une bourse de placement des minorités et a décidé d’assister à la Tufts University, où elle a étudié l’anthropologie et études africaines. Pendant son séjour à Tufts, elle est fascinée par le folk-rock et un chanteur-compositeurs-interprètes, et a commencé à exécuter ses propres chansons dans les cafés. Finalement, elle a enregistré une série de démos à la station de radio étudiante. Un de ses camarades, Brian Koppelman, entendu jouer Chapman et l’a recommandée à son père, Charles Koppelman, qui a couru SBK Publishing. En 1986, elle a signé avec SBK et Koppelman obtenu un contrat de gestion avec Elliot Roberts, qui avait travaillé avec Neil Young et Joni Mitchell. Roberts et Koppelman aidé signe Chapman à Elektra en 1987.

Chapman a enregistré son premier album avec David Kershenbaum, et le dossier résultant éponyme a été publié au printemps de 1988. Tracy Chapman a été accueillie avec des critiques enthousiastes, et elle partit sur la route de soutien 10,000 Maniacs. En quelques mois, elle a joué au concert international télévisée pour le parti de Nelson Mandela 70e anniversaire, où sa performance a été accueillie avec un tonnerre d’applaudissements. Bientôt, le « Fast Car » seul a commencé à monter les cartes, éventuellement une pointe au numéro six. Les ventes de l’album a pris son envol avec la seule, et d’ici la fin de l’année, le record a été multi-platine. Au début de l’année suivante, le dossier a gagné quatre Grammys, dont celui du meilleur nouvel artiste.

C’était un début prometteur à la carrière de Chapman, et il était inévitable que son deuxième album, plus sombre de 1989, plus de Carrefour politique, n’était pas aussi réussi. Bien qu’il ait été bien examiné, l’album n’a pas été aussi un succès commercial, atteignant un sommet de numéro neuf et rapidement tomber les cartes. À la suite de Crossroads, Chapman a passé quelques années dans la solitude, de retour en 1992 avec les choses du cœur. L’album a été accueilli par des critiques mitigées et la faiblesse des ventes, et Chapman était tombé dans un statut culte. Trois ans plus tard, elle revint avec New Beginning, qui a reçu la plus forte avis que son prédécesseur. Le blues « Give Me One Reason » a été tiré le premier single, et il devint peu à peu un coup, l’envoi de l’album dans le Top Ten des États-Unis au début de 1996. Il était calme, retour réussi d’un artiste plupart des observateurs avaient déjà expédiés à jamais languir dans un statut culte. Raconter des histoires suivi au début de 2000. Let It Rain suivi deux ans plus tard.

WWW.GODWIN.UNBLOG.FR      PEACE OUT!!!

Lire la suite

21 mars 2011 ~ 0 Commentaire

cool catché

cool catché

lecoolcatchsanskon.jpgle cool catché en herbe!

Lire la suite

06 mars 2011 ~ 0 Commentaire

Discographie de soprano

Soprano a sorti 3 albums a savoir:

  • LA COLOMBE
  • MIXTAPE
  • PUISQU’IL FAUT VIVRE.

Tous ces albums sur:WWW.SOPRANO-LESITE.FR

                                                                WWW.GODWIN.UNBLOG.FR

                                                                  PEACE OUT!

Lire la suite

06 mars 2011 ~ 0 Commentaire

soprano

Depuis combien de temps le rap français n’avait-il pas généré un Artiste ? Un Créateur, dont la démarche soit unique et personnelle, et qui utilise l’idiome pour aller plus loin, dépasser les clichés, enfoncer les codes et les à priori ?
Soprano est un Artiste. Il a des certitudes : le rap, sa foi, l’amitié, la responsabilité… Il a aussi des doutes : le succès, la vie, la mort, sa double personnalité…

***

Soprano est un leader naturel et timide, quelqu’un qui n’a pas choisi de se voir reconnu comme tel.

***

Fasciné par Michael Jackson aux temps de ses chansons utopiques (“Heal The World”, “Black & White”), il décide très tôt de faire de la musique, puis du rap, quand il voit Kriss Kross et quand la culture frappe de plein fouet Marseille, jusque dans ses quartiers les plus reculés (Plan d’Aou). Avec deux autres Comoriens et un Marocain, il forme alors son groupe, dans l’ombre tutélaire d’IAM qui a donné à la ville une légitimité dans ce domaine, et à ses habitants d’autres rêves que celui de chausser les crampons, vêtu de ciel et blanc.

Soprano, dès lors, fais montre d’une rare intuition. Comme celle de se baptiser Soprano et de choisr avec les autres membres de son groupe de s’appeler les “psy 4 de la rime”, des années avant qu’une célèbre série télé américaine ne nous offre un héros nommé Tony Soprano, qui tente de résoudre ses tourments chez une psy !
Mais plus encore que ce détail, Soprano a l’intuition majuscule qui lui fait écrire les mots qui tracent une ligne directe vers le cœur de la jeunesse de son pays. Sur la foi de quelques concerts liminaires, Psy 4 se construit une notoriété instantanée, qui se vérifie à la sortie de leurs deux albums, tous deux disques d’or en quelques mois. Mais au-delà des chiffres, l’impact de Psy 4 est phénoménal, car c’est bien de la ferveur que le quatuor suscite, une ferveur et une confiance qui va bien plus loin que la simple popularité de chansons jouées en radio et bénéficiant d’une visibilité médiatique.

Dans cette démarche frénétique de création, Soprano s’est rapidement retrouvé à devoir assumer sa soif inextinguible d’écriture. Sollicité par à peu près tout le monde, il s’est retrouvé champion des featurings, et cible favorite des labels qui traquaient le groupe pour offrir à son MC le plus emblématique un contrat solo.

« Dès le premier album, il y a eu des maisons de disques qui sont venues me proposer de faire un solo. Mais il fallait que j’aie plus d’expérience. Après le deuxième, il y en a encore plus qui sont venus. Entre temps on avait monté le label Street Skills, qui m’a permis de me professionnaliser, de comprendre ce qu’était un contrat, des points, de me structurer. Ca m’a fait prendre de l’ampleur : on a monté une distribution, produit des mixtapes, si bien qu’au moment où les maisons de disques sont revenues, je savais de quoi je parlais. Et eux savaient que je savais de quoi je parlais. Les mecs de mon groupe m’ont dit « Fonce, maintenant, c’est le moment de le faire ! ». Ils m’ont appuyé. Ils ont décidé de décaler le troisième album de Psy 4 pour que je fasse le mien. »

En apéritif de cet album, Soprano a demandé à DJ Cut Killer de concocter un street CD reprenant l’essentiel de ses freestyles et featurings, enregistrés à gauche et à droite au cours des deux années précédentes. Augmenté de quelques surprises et d’un morceau festif qui figurera sur le véritable album solo de Soprano, Psychanalyse avant l’album fait le point avant l’ouverture des Hostilités, puisque c’est Hostile, le Def Jam hexagonal, qui a emporté le morceau.

***

« “Hallah Hallah”, c’est un morceau rapide, fait pour les concerts. Un titre pour que les gens sautent partout, parce que j’aime beaucoup la scène, ça me permet de me lâcher. J’y raconte que les gens voient les jeunes des quartiers comme des individus pas civilisés, mais j’explique qu’on a juste besoin d’un micro pour s’évader. Le rap sert aussi à ça, les jeunes l’aiment, mais il n’est pas médiatisé, alors que Sinik, Diam’s, ou même Psy 4, on vend plus que la variété. Il va falloir admettre que les jeunes ont envie d’écouter du rap. »

***

Après cette visite préliminaire sur le divan, en forme d’aide-mémoire, le début 2007 verra arriver la véritable ordonnance. Soprano tient à travailler son rap comme de la musique, en hommage à tous ceux qui l’ont influencé, Brel ou Balavoine, autant que Nas ou Bob Marley, Muse ou Coldplay. L’album mettra l’accent sur les ambiances, avec des productions de Soprano, qui s’est mis à la composition, il y a déjà quelque temps déjà, mais aussi de Mej, Yvan, Medeline, et de Sya Styles, le DJ de la Psychatra. Il y aura également quelques featuring, comme celui du Rat Luciano, l’autre figure incontournable de la seconde génération des rappeurs marseillais, pour venir lui prêter mains forte.
Car on peut compter sur Sopra pour livrer sur cet album, plus encore qu’avec son groupe, des explorations profondes et déstabilisantes de sa réflexion, il évoquera l’euthanasie, la mélancolie, ses chaos personnels, l’envie de tout faire sauter, au sens propre… Un disque qui sortira en plein schuss d’arrivée d’une campagne électorale agitée, et qui assumera ses responsabilités.

« Au début, je rappais pour rapper, sans avoir conscience de ma responsabilité. Mais quand les jeunes viennent me voir, ils me disent des trucs de fou ! Tu es obligé de faire gaffe, de réfléchir et de prendre conscience de tout ça. Je suis quelqu’un de très engagé, de militant, mais je ne veux pas faire n’importe quoi. On veut changer les choses, en montrant de bons exemples. »

On se souvient de l’intervention courageuse et méritoire de Soprano lors de la cérémonie des Victoires de la musique 2006.

« La politique, je n’en comprends que les grands traits, mais je sais que quand je vais sortir mon album, je vais me retrouver à faire plein d’interviews où il faudra que je dise aux jeunes d’aller voter. Je ne dirais pas pour qui, mais surtout contre qui. La politique, pour nous, c’est comme une injure, on la prend comme une agression, mais il faut bien qu’on se voit un jour représenté. On n’a pas envie de voir des caméras rentrer dans nos quartiers pour filmer des arrestations de jeunes qui auraient laissé leur ADN sur des emballages de pizza ! Mon album sera le seul à sortir à ce moment-là, et il faudra que je monte au front. Je suis conscient d’être un musulman, noir, qui fait la prière, qui vient des quartiers, et que par définition je vais être un cliché pour beaucoup de gens. »

                                                               WWW.GODWIN.UNBLOG.FR

                                                                   PEACE OUT!

Lire la suite

05 mars 2011 ~ 0 Commentaire

Début de CHRISTELLE JOHNSON

Début de CHRISTELLE JOHNSON

crist1copie1.jpgKrystel johnson a apparu dans des concerts;comme

*Le 12 Novembre 2010 au Palais des Congrès de Lomé lors du Concert Dédicace d’Omar B.

 En Décembre 2010,Christelle Johnson sort un maxi de quatre titres sur lequel on retrouve : crist1copie.jpg-Le cri de l’enfant : Dans cette chanson,celle-ci essaie de soulever la place que l’enfant occupe dans la vie de l’être humain et l’amour qu’il faut à l’endroit de ces enfants. 

  • -Nonyé : Un duo  avec Rock  le sociétaire du groupe « Shaeliro ».Chanson à travers laquelle Christelle Johnson retrace le role que joue la femme dans un foyer sans passer sous silence des bienfaits d’une bonne mère digne de son nom et de son amour pour ses enfants. Christelle ne cesse de dire merci à toutes les bonnes mères qui se battent nuit et jour pour la survie d’une famille heureuse et digne d’elle.  -Noël : C’est une chanson que cet artiste dédie exclusivement aux enfants de tous le monde entier pour leur souhaiter à tout un chaque un deux une joyeuse fête de Noël qui est la fête des enfants .A travers cette chanson Christelle fait aussi un big dédicace à tous les enfants de son Association «  Coup de Pousse Chaîne de l’Espoir Nord-Sud » 

-Ma référence :C’est un titre qui marque la vie de Christelle pour toutes les grandes choses que le Dieu tout puissant a accompli dans sa vie et celle des enfants des enfants de son association .Pour cette raison,Christelle passe au travers de cette chanson pour remercier sans cesse le créateur du ciel sans oublier de crier à haute voix qu’il est sa référence. Elle prépare un maxi pour paraitre dans la liste des artiste confirmés.  

                        CHRISTELLE,godwin te souhaite personnellement  bonne chance ,bonne carrière musicale.

                                                           WWW.GODWIN.UNBLOG.FR

                                                          PEACE OUT!!!!!!!

Lire la suite

05 mars 2011 ~ 0 Commentaire

PHENIX

PHENIX

PHENIX  PHENIX4%20BNPhénix, c’est une histoire d’amitié entre cinq jeunes du même quartier, fréquentant la même église, tous membres de la chorale de la paroisse, et partageant tous le même goût pour la musique. Tout commence au début des années 2000, lorsqu’au sein d’une même chorale, Gyl, Joscoope, Fernando Caprezey, Jo’Shak, Rems se découvrent un penchant commun pour le Hip-hop et le R’n’b. naissance du groupe G.F.C (Golden Friend’s Club). Encouragé par les frères Tchibozo, formation musicale qui marqua les années 90 au Togo, le groupe qui multiplie les expériences artistiques en live et au studio, parvient à sortir en 2005, son 1er single : Wawawe. Avec cette sonorité mélangeant hip hop et sons des îles (Zouk), la formation fait une entrée remarquable sur la scène togolaise et devient le groupe Phénix. Ils sont sollicités pour de nombreuses collaborations dont l’une des plus marquables fut le feat avec Léo sur la chanson Pression.

Malgré cette reconnaissance de ses pairs et du public, les cinq garçons ne se prennent pas pour autant, et c’est en 2008 qu’ils feront un retour sur la Fm avec le single Baby girl. Un succès qui sera applaudit et consacré par le trophée du meilleur son R’n’b de l’année au Togo Hip hop Awards. Très sollicité pour des prestations scéniques, Phénix trouve le temps et l’inspiration nécessaire pour peaufiner son 1er opus, africa bouge qui sera classé n°1 des charts sur les radios togolaises en mars 2009. Ce nouveau single vient annoncer la sortie de leur 1er album de 15 titres intitulé Du jour au lendemain.

                                         WWW.GODWIN .UNBLOG.FR

                                                       PEACE OUT!!!!!!!!!!!!

Lire la suite

22 février 2011 ~ 0 Commentaire

aaliyah

Chanteuse du r&b,décédée le 25 Aout 2001

Référence:www.google.fr

Lire la suite

KHALIDOVICLOVERS |
lespassepartout |
INITIATION MUSIQUE GRATUITE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les boites d'espagne
| yvesbaroninvites
| RADIO SERVICE